Bienvenue à Moux-en-Morvan - Lac des Settons

Moux-en-Morvan et son lac des Settons est un charmant village au coeur du Parc naturel régional du Morvan. Situé au centre de la Bourgogne, dans la Nièvre, dans la région des grands lacs, sa situation est idéale pour découvrir les hauts lieux de Bourgogne, profiter du Lac des Settons et pour y vivre en parfait accord avec la nature.

 

 

 

Il se passe toujours quelque chose
à Moux-en-Morvan
: 23 Juillet GRANDE FETE DE L'ETE

Pour en savoir plus, consultez la page facebook de Moux-en-Morvan

Au coeur du Morvan des lacs

Au pays du sapin de Noël

 

 

 

Geographie et milieux naturels

S’installer dans le Morvan pour quelques jours ou pour toujours, c’est en venir à l’essentiel : forêts, prairies, rivières, étangs, lacs, rochers, ruisseaux, vallons, sentiers. Et partout : le granit roi. Des maisons de pierres éparpillées dans les bocages de haies vives et sauvages abritent la vie mouxoise, en tout près de 600 habitants. Le lac des Settons est un des points forts du territoire de Moux : situé à 5km du centre ville, il propose toutes les activités de nautisme dans un cadre naturel exceptionnel, au bord du plus grand lac de Bourgogne.

Situé en moyenne montagne, Moux culmine au Mont-Moux à 753 m, ce qui lui confère un climat spécifique. Les généreuses précipitations annuelles sont à l'origine des étendues et cours d'eau qui enchantent les amoureux du paysage ainsi que les pêcheurs et les amateurs de sports nautiques.

C'est à Moux qu'ont été plantés les premiers sapins de Noël à la fin des années 20. On y pratique également l'élevage de charolais. Entre prairies, bois de feuillus ou plantations de résineux, les paysages de Moux sont remarquablement verts.

Caractérisé par un habitat dispersé, le village s'étend sur 45km2 et compte aujourd'hui 28 hameaux : Bellevue, Bise, Le Cernay, Chassagne, Chaumien, Cheintres-Laumains, Chevigny, La Corne au Cerf, Fragneau, Les Garniers, Les Gillots, Goix, Guise, Gutteronde, Les Magnes, Les Marchands, Montsermage, Montaigu, La Velle, Les Perruchots, La Pommereau, La Coupe-Baudiau, Les Roseaux, Montligon, Chevigny, Breul (ou Les Suisses), Les Parthiots, La Folie, La Fragneau, les Genièvres (...)

« Au pied des hautes montagnes qui formaient la séparation entre les anciennes provinces de Bourgogne et du Nivernais».

 

Histoire et Patrimoine

Moux-en-Morvan a été habité dès l'âge de bronze, comme l'atteste la présence de haches, aujourd'hui perdues. A l'époque gallo-romaine, des camps semblent avoir été construit sur les hauteurs du Mont-Moux et plus près du bourg.

Au Moyen-âge,  la commune de Moux, Maou-vers-Aligny d'alors, était partagée entre deux provinces : La Bourgogne et le Nivernais.  La partie bourguignonne était, disait-on, « la plus découverte et la plus riante » tandis que la partie Nivernaise était décrite ainsi « Sur-les-Bois, est parsemée de ruisseaux, de montagnes, de buissons et de marais, dont le principal était celui des Settons ». 

A partir du XVIè siècle, les forêts sont exploitées pour chauffer Paris avec le bois transporté sur les cours d'eau, par FLOTTAGE. Cette activité dure jusqu'au XIXè siècle avant d'être remplacée par la culture des sapins de Noël.

Le XXème siècle est marqué à Moux par l'exode rural d'abord, puis, pendant la seconde guerre mondiale, par le maquis des Fiottes, installé dans les bois des hauteurs de Moux en 1944.

Pour connaître tous les détails de l'histoire mouxoise, cliquez-ici.